19ème siècle

Jusqu’au début de notre siècle cette construction en bois, la plus grande du monde, ne subit aucun désastre majeur, mais son état précaire finit par justifier d’importantes rénovations: à partir de 1906, on démonta l’ensemble de la structure qui fut notamment renforcée par une armature d’acier, avant d’être remontée en 1912. Pourtant, certains défauts demeuraient, semblait-il, au niveau du toit, entraînant parfois des infiltrations d’eau de pluie à l’intérieur du pavillon. Une grande restauration fut donc entreprise de nouveau en 1973. L’achèvement des travaux en 1980 a été couronné par une splendide cérémonie.